Commentaires fermés

Nouveau simulateur de vol chez Orizon Aviation de Québec

Nouveau simulateur de vol chez Orizon Aviation Québec

Récemment, l’école de pilotage Orizon Aviation, située à l’aéroport international Jean-Lesage, a fait l’acquisition d’un simulateur de vol Precision Flight DCX MAX HG de niveau 2, le seul dans l’est du Québec. Il est conçu en version monomoteur et multimoteur, aussi bien pour les moteurs à piston qu’à turbine. Orizon Aviation possédait déjà un simulateur Red Bird TD pour l’entraînement de base, mais avec l’ajout de ce nouveau simulateur, il n’est plus nécessaire pour les pilotes d’aller à Montréal pour perfectionner leur entraînement.

Le président d’Orizon Aviation, Éric Boucher, a démarré l’école en 2004 et a inscrit 2500 heures de vol dans son carnet jusqu’à présent. L’école possède, entre autres, un Piper Seneca, un Cessna 401, trois Cessna 172 et deux Cessna 152. Il est appuyé par Roger Samson au poste de directeur des opérations, nolisement. Ce dernier possède une licence de pilote de ligne, toutes les annotations et plus de 2000 heures de vol.

En plus des licences de pilote privé et professionnel, Orizon Aviation offre également les qualifications de vol aux instruments, multimoteur, instructeur de vol et annotation de vol de nuit. L’entreprise offre aussi un service de nolisement et de photos aériennes.

Les avantages pour les pilotes de l’est du Québec sont nombreux quant à l’utilisation de ce nouveau simulateur. Il permet de perfectionner leurs manœuvres de vol à un prix de revient accessible, de pouvoir inscrire 100 % des heures de vol sur simulateur et de réduire le bruit et les émissions de CO2 autour de l’aéroport.

Le coût des heures de vol sur simulateur réduit ceux de l’entraînement jusqu’à 50 % par rapport à une heure de vol en avion. Le vol en simulateur offre aussi la possibilité de prendre un temps d’arrêt pour bien comprendre la manœuvre et reprendre sans devoir refaire le vol au complet, ce qui a comme résultat plus de formation et d’expérience en moins de temps. Un autre aspect intéressant de la simulation est qu’il permet au pilote de pousser les manœuvres à ses limites en toute sécurité. Même si le pilote, dans sa vie professionnelle, ne rencontrera peut-être jamais les limites de certaines manœuvres, il les connaît maintenant et il saura les identifier et agir de manière plus sécuritaire.

Tous les aéroports du monde sont répertoriés dans le simulateur Precision Flight DCX MAX HG Si vous êtes un étudiant qui prévoit voler dans d’autres pays et que vous désirez décoller de l’aéroport John-F.-Kennedy ou vous poser à celui de Charles-de-Gaulle, rien de plus facile! En quelques secondes, vous y êtes avec, en plus, les conditions météo qui prévalent. Le simulateur est l’outil idéal pour la formation avancée comme la  révision des procédures d’urgence ou encore pratiquer des vols en haute altitude.

Orizon Aviation offre aussi un programme appelé « Pilote d’un soir ». Il s’agit d’un programme qui permet à un groupe de 4 à 6 personnes qui ne sont pas des pilotes de s’inscrire pour un soir. Au menu : heures de théorie pour chacun, suivies de deux séances de 15 minutes chacune de vol en simulateur. Ce genre de programme se donne très bien en cadeau!

www.orizonaviationqc.com

Roger Samson et Éric Boucher - Orizon Aviation

Pas de mots clés

3183 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Amis Facebook