Commentaires fermés

Parce que la théorie, c’est pratique!

Formation Voile

Que vous soyez adepte de kayak, de bateau à moteur ou de voilier, que vous soyez contemplatif ou participatif, naviguer offre de multiples perspectives à qui sait bien regarder. Le fleuve Saint-Laurent, par exemple, avec ses kilomètres de voie navigable, ses courants et ses marées, ses paysages tantôt champêtres, tantôt montagneux, ainsi que ses 600 îles et archipels, offre un plan d’eau et un environnement exceptionnels pour tous les amateurs de plaisirs nautiques.

Que ce soit entre Québec et Lévis ou en direction du Bas-Saint-Laurent (Berthier, Saint-Jean-Port-Joli, Tadoussac, Rimouski ou Gaspé), la Côte-Nord ou les Îles-de-la-Madeleine, naviguer sur le fleuve Saint-Laurent est à coup sûr une expérience enrichissante autant pour les débutants que pour les initiés. Naviguer devrait être une expérience témoignant d’impérissables souvenirs et d’expériences uniques.

Et pourtant! Trop nombreux encore sont ceux qui se lancent à l’eau sans détenir les connaissances et les habiletés techniques nécessaires pour le faire en toute sécurité.
À contre-courant?
Ceux qui pratiquent la plongée sous-marine ou l’aviation sentent le besoin de développer leurs connaissances. Ils tiennent à jour leur journal de bord et détiennent un nombre requis d’heures de formation et de pratique avant de pouvoir le faire en solo. Toutefois, on se lance à l’eau sans aucune connaissance. Ironique, non? En quoi la navigation de plaisance est-elle différente? Est-ce le qualificatif de « plaisance » qui est trompeur? Les navigateurs et amateurs de sports nautiques doivent aussi composer avec des éléments naturels comme l’effet des courants et des marées, les situations climatiques influencées par les différents profils côtiers, les règles de route, le trafic maritime, le balisage et encore.

Ces éléments peuvent être anticipés lorsque connus, mais peuvent devenir redoutables lorsqu’ils sont inconnus.

 

La question qui tue…
Quand nous sondons les gens dans des événements nautiques ou autres et que nous leur posons la question « Détenez-vous des connaissances nautiques théoriques ou croyez-vous en avoir besoin? », voici les réponses que nous obtenons en tête de liste :

  • J’ai tout cela, car j’ai ma petite carte.
  • Ça fait des années que je navigue. Je n’en ai pas besoin.
  • Ça fait des années que je possède une embarcation. Je n’en ai pas besoin.
  • Je suis sur un lac pour la pêche et je n’ai pas besoin de formation. C’est juste de la pêche.
  • J’ai déjà suivi des formations. J’ai ma petite carte.
  • Je n’ai pas besoin de cela, car j’ai ma carte.
  • Je n’ai pas besoin de formation, car j’ai un GPS.
  • Je n’ai pas besoin de formation, car j’ai mes instruments électroniques à bord.

Autant de réponses qui font sourire…

Allez… un, deux, trois, go… je me teste?
- Avez-vous une liste de vérification dans votre embarcation?
- Faites-vous ces vérifications avant de quitter le quai?
- Transmettez-vous ces informations à vos passagers ou invités?
- Informez-vous vos passagers ou invités de l’emplacement du matériel sécuritaire? Gilets de sauvetage? Extincteurs?
- Un de vos passagers glisse et se blesse. Êtes-vous en mesure de fournir les premiers soins?
- Savez-vous comment demander de l’aide quand vous naviguez?
- Savez-vous comment fonctionne une radio VHF?
- Avez-vous vérifié la météo avant de quitter la marina?
- Quelle lecture faites-vous de l’information recueillie?
- Avez-vous préparé votre navigation?
- Avez-vous les cartes nautiques du secteur où vous naviguez?
- Avez-vous identifié les secteurs à risques et les dangers?
- Êtes-vous en mesure de donner votre position sur le plan d’eau sans votre GPS ou lecteur de cartes?
- Êtes-vous en mesure de comprendre toutes les informations que vos instruments vous transmettent?
- Avez-vous vérifié si votre sondeur dit vrai?
- Avez-vous vérifié si votre indicateur de vitesse dit vrai?
- Avez-vous vérifié les paramètres de base de votre GPS?
- Quel instrument vous donne la route surface?
- Quel instrument vous donne la route fond?
- Est-ce que votre moteur est en bon état?
- Avez-vous fait les vérifications minimales? Lesquelles?
- Est-ce que votre système électrique est en bon état?
- Avez-vous fait les vérifications? Lesquelles?
- Est-ce qu’il y a suffisamment d’essence dans le réservoir?

En répondant à ces questions, vous êtes maintenant en mesure de faire le point sur vos connaissances. Maintenant à vous de voir.

Les outils de navigation et les aides à la navigation permettent de comprendre, d’analyser et de traiter l’information transmise et de réagir selon les contextes de navigation.

Rappelez-vous que l’électronique vient appuyer vos connaissances en navigation et non suppléer à un manque de connaissances.

Finalement, la théorie, c’est pratique!

Par Guylain Noël
www.formationnautiquequebec.com

Formation Voile

303 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Amis Facebook