Commentaires fermés

Naviguer vers la réussite

DSC01026

La mer exige le meilleur des marins et des bateaux, même lorsqu’elle est de bonne humeur. Je sais que souvent, à sa manière, elle sait les éprouver. Ceux qui y retournent de fois en fois ont sûrement développé le goût du grand large. Ils doivent être formés et nous assurer une réelle autonomie afin d’être en mesure de faire face aux diverses situations qui se présenteront. Les marins d’eau douce qui démontrent de l’intérêt pour de tels défis et veulent faire connaissance avec l’océan découvriront qu’ici, au Québec, l’offre de service dans le domaine est plutôt limitée, sauf si l’on pense à « l’Équipe de Voile Georges Leblanc » que je dirige depuis une vingtaine d’années. Depuis ce temps, j’ai parcouru 270 000 milles nautiques, dont 56 500 milles nautiques en solo sur différents coursiers. J’ai aussi reçu à mon bord plusieurs centaines d’équipiers et permis à 103 autres hommes ou femmes de traverser l’océan pour une première fois. Il est intéressant de réaliser que nos formations se dérouleront sur de beaux et grands voiliers performants, équipés à la fine pointe de la technologie. Cette année, nos gens visant de grands horizons auront le plaisir de naviguer sur le one-tonner de 40 pieds « Esprit de Corps I » et sur les VOR60 « Esprit de Corps II » et « Esprit de Corps III ». Ça assure des expériences uniques à nos équipages!

Pour les années 2014, 2015 et 2016, de la même façon que le font les organisations de courses européennes, je ferai encore la formation d’équipiers sur nos différents records et traversées océaniques afin de découvrir des équipiers talentueux et motivés, et ce, en vue de prochaines courses océaniques, convoyages ou autres navigations hauturières. Il nous faut réaliser qu’au Québec, rares sont les marins préparés à naviguer au large et en course sur des voiliers aussi techniques et demandants que des VOR60 tels que les nôtres. Nous devons nous préparer sérieusement, car il est fort possible qu’il y ait quatre voiliers VOR60 sur le départ de la course Québec/Saint-Malo 2016, dont deux pourraient être les nôtres. Le fait est que pour réussir à former des équipages performants, j’ai structuré un projet à long terme où nous devrons entraîner nombre d’équipiers pour pouvoir finalement sélectionner les plus performants et aptes à nous amener à un calibre de haut niveau de performance. Par expérience, seulement le tiers de ceux-ci seront sélectionnés et pourront continuer avec nous; les autres, à la suite de l’expérience acquise, navigueront par et pour eux-mêmes, devenant le plus souvent les fiers skippers de leurs embarcations.

Par le passé, il m’était difficile de recruter mes équipiers en faisant cela sans de sérieux appuis. C’est pour cette raison que, depuis l’année passée, je poursuis en complicité ces objectifs avec mon nouveau partenaire, le « Groupe Esprit de Corps » qui me procure les ressources humaines nécessaires. Mon programme de formation d’équipiers a été bonifié tout au cours de l’année. Hiver comme été, il regroupe différents volets tels que : conditionnement physique, dépassement de soi, approche humaine, pratique de la sécurité nautique, cours théoriques en navigation, météo, secours médicaux, participation aux entretiens et préparation matérielle, sans oublier, bien sûr, des traversées océaniques et navigations intérieures, de Charlevoix jusqu’aux Maritimes.

J’y mets énormément d’énergie et suis convaincu que cela engendrera la réussite. À la suite des instructions acquises lors de nos formations, les équipiers apprennent à naviguer en parallèle avec la navigation commerciale, et ce, en toute sécurité, c’est-à-dire de la manière que nous leur avons inculquée.

Nous approchons du but! Étant assisté de mon partenaire, des aides et coachs que nous avons conjointement formés depuis 2011, je réalise que les formations que nous donnons démontrent à tout point de vue une nette progression chez nos équipiers. D’ici quelques années, nous atteindrons le haut niveau de compétence nous permettant des résultats à la hauteur de nos efforts

Au fil des années, nos présences à l’étranger et l’important programme d’entraînement que nous réalisons depuis 2013 suscitent énormément d’intérêt. Cela nous procure une tribune propice à faire la promotion de tous nos partenaires. De plus, cette année, nous effectuerons de nombreuses activités avec et en faveur de diverses fondations ayant pour but d’aider les familles et les enfants ayant des problèmes d’insertion sociale ainsi que les adultes défavorisés.

Au cours de la saison de navigation 2014, j’effectuerai trois traversées de l’Atlantique : une première sur le retour d’Amsterdam de l’« Esprit de Corps III » pour une arrivée en fin de mai, puis en juillet à bord de l’« Esprit de Corps II », une Québec/Saint-Malo, et en août une Saint-Malo/Québec, puis une Québec/Saint-Pierre/Québec en septembre. Le bilan de la saison de navigation représente au moins 16 000 milles nautiques à parcourir et s’annonce prolifique avec plus d’une trentaine d’équipiers qui traverseront en ma compagnie l’Atlantique Nord pour la première fois de leur vie.

Pour suivre nos activités et traversées : www.georgesleblanc.com

475 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Amis Facebook