Commentaires fermés

L’explosion d’hélicos privés au Québec suscite de la curiosité

Robinson Helicoptères Hélico.Store

Au cours des dernières années, la croissance des hélicoptères pour utilisation privée a connu une croissance importante au Québec. Cela suscite de l’intérêt de la part des principaux manufacturiers d’hélicoptères. D’ailleurs, récemment avait lieu le week-end annuel des membres du seul club de pilotes privés en Amérique du Nord et le président de Robinson Helicopter est venu tenter de trouver la formule gagnante pour pouvoir transposer ce modèle dans le reste de l’Amérique.

En effet, actuellement, nous comptons plus de 240 hélicos privés au Québec.  À titre de comparaison, en Ontario, il n’y en a que 35. Pourquoi cette différence? Voilà la question que j’ai dû expliquer à M. Robinson.

 

Pourquoi y a-t-il autant de pilotes privés au Québec?
Bien entendu, certains diront que c’est en raison de l’effort de vente de son distributeur Helico.Store. En fait, la réponse est un peu plus complexe.

Compte tenu du volume, nous disposons aujourd’hui d’infrastructures facilitant l’arrivée de nouveaux pilotes et pour ceux ayant déjà leur licence, nous avons mis sur pied des activités, des outils, qui stimulent l’utilisation de l’hélicoptère.

 

Les nouveaux pilotes : quelle chance!
Au Québec, nous disposons d’excellents centres de formation qui ont, au cours des années, développé des programmes adaptés aux différents besoins des pilotes privés. Programmes personnalisés, formation à domicile et possibilité de compléter sa formation sur son propre hélico ne sont que quelques aspects qui ont permis à plusieurs pilotes de compléter leur formation.

Leur localisation, près des grandes agglomérations (Montréal, Québec, Gatineau, Mirabel, Bromont) ont sans aucun doute collaboré à stimuler les futurs pilotes.

La possibilité de communiquer avec des propriétaires privés afin d’obtenir leurs commentaires sur les différents modèles d’hélicoptères, que ce soit pour le comportement en vol ou les coûts d’opération.

L’expérience d’Helico.Store permet d’identifier rapidement l’hélicoptère qui correspond aux besoins particuliers des futurs pilotes, la structure juridique, les différentes options fiscales et les produits financiers, s’il y a lieu.

Malheureusement, notre ami ontarien doit faire la recherche et découvrir seul tous ses éléments afin de pouvoir devenir pilote ou de faire l’acquisition de son premier hélicoptère.

 

Une fois la licence obtenue et l’hélico acquis
Au Québec, les pilotes peuvent bénéficier d’un réseau de services professionnels de qualité. Il y a au moins huit centres de service pour s’assurer de toujours avoir un hélico en excellent état de vol, et ce , à travers le Québec

En plus, les membres d’Heli Club peuvent bénéficier d’un support à travers le Québec grâce à la collaboration des principaux opérateurs (Hélicoptères Canadiens, Heli-Inter et Passport Hélico) qui ont mis de côté la compétition pour offrir ce service. Ainsi, peu importe où vous vous trouvez au Québec, vous bénéficiez d’une tranquillité d’esprit.

Cette collaboration permet en plus d’offrir des formations complémentaires après l’obtention de la licence, que ce soit le vol en montagne, le vol d’hiver, la formation des copilotes, les ateliers Compétence Robinson ou comment se rendre aux États-Unis

Finalement, plusieurs activités sont organisées chaque année, dont la possibilité de faire l’essai des hélicoptères de rêve d’Airbus ou de Bell Helicopter, la découverte de régions et le guide des endroits à découvrir en hélicoptère au Québec ainsi que la visite des salons internationaux d’hélicoptères.

Tous ces éléments aident à créer un noyau de passionnés de l’hélicoptère qui deviennent à leur tour des promoteurs de cet engin de création de plaisir.

Voilà ce qui explique l’explosion d’hélicoptères au Québec, ai-je répondu à M. Robinson.

Explosition d'hélicoptères privés au Québec

791 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Amis Facebook