Commentaires fermés

Jennifer Paré

Jennifer Paré - Championne en snocross

Je m’appelle Jennifer Paré. J’ai 28 ans et je viens de la région du Lac-Saint-Jean. J’ai commencé très jeune à me passionner pour les courses de snocross.

Une histoire de famille
Mon père a toujours couru dans divers circuits de courses de motoneiges. Il faisait, à ce moment-là, des courses de cross-country et d’ovale sur glace. Il y avait toujours deux ou trois motoneiges spéciales dans le garage. Mon frère et moi en prenions chacun une pour nous créer un circuit de course improvisé dans le champ et rouler toute la journée.

Mes débuts (1999)
J’ai fait ma première course à l’âge de 12 ans dans le circuit du Québec SCM Racing appartenant à M. Marcel Fontaine. Je n’ai pas terminé la course puisque j’ai foncé dans un arbre et endommagé la motoneige de mon père pour 2 000 $. Ma saison s’est donc arrêtée là! L’année suivante, je me suis entraînée et j’ai terminé troisième au championnat dans la classe des Dames. J’avais beaucoup à apprendre : le calcul des sauts, entrer dans les bosses rapidement sans tomber et aussi gérer mon stress (ce qui est, d’après moi, la bête noire de plusieurs coureurs de snocross).

2001 à 2004 : Ça commence enfin!
Par la suite, j’ai acquis de la confiance en moi et de l’assurance. Pendant plusieurs années de suite, j’ai gagné le championnat dans la classe des Dames. Tout a été tellement vite que j’ai pratiquement brûlé cette classe de snocross puisqu’il n’y avait presque plus de filles qui voulaient courir contre moi au Québec.

2005 à 2009 : Avec les gars
Pour refaire la classe des Dames, Gérald Asselin de la SCM m’a dit que j’étais trop forte pour la classe de Filles au Québec et qu’il me voyait très bien compétitrice dans la classe Sport avec les gars. La première année, j’ai terminé première et deuxième au championnat! Les années suivantes, j’étais toujours dans le top 3. Même si tout cela était génial, dans mon cœur, je désirais vraiment faire le Circuit américain ISOC Racing dans la Classe Pro Women puisque le calibre des filles est plus fort. Pour essayer de percer, on allait à Duluth (Minnesota) pour disputer la première course puisque ma saison n’était pas commencée au Québec. Malheureusement, j’étais malchanceuse. Il m’arrivait toujours quelque chose : un accrochage ou une chute. J’étais donc encore loin du podium…

2010-11 : Mes débuts aux États-Unis
Tout a changé il y a maintenant trois ans. J’y suis retournée en compagnie de Marcel Fontaine et j’ai enfin été en mesure de monter sur le podium! J’étais deuxième au Championnat américain et dans l’obligation de continuer le reste de la saison là-bas. Mon conjoint et moi avons voyagé tout l’hiver avec la motoneige dans la boîte du camion de mon père. Marcel prenait souvent l’avion et venait nous rejoindre directement sur place. Il fallait faire 22 à 25 heures de voiture pour s’y rendre et idem pour le retour! Les trois dernières courses, Polaris Industries nous a offert de rester avec eux à Wausau pour faire de la mécanique et de m’éviter des déplacements au Canada. Cette année-là, j’ai terminé deuxième au Championnat!

Jennifer Paré et l'équipe Leighton Motorsports
2011-12 : L’équipe Leighton Motorsports
La deuxième année, de retour à Duluth, j’ai obtenu la première place! Mon mentor (Marcel Fontaine) et moi avons discuté avec Tom Rager, le grand boss de Polaris pour lui dire que je n’étais pas capable de me déplacer tout l’hiver comme l’hiver précédent. Marcel m’a annoncé ensuite que j’allais faire partie d’une équipe : celle de Wendy et Trace Leighton (Leighton Motorsports) provenant de l’Idaho. Imaginez un peu, une équipe Factory de Polaris Racing!  Leur fils, Trevor Leighton, est aussi un excellent coureur de la série ISOC. Et Timi Leighton, leur fille, est Miss ISOC! C’est donc la meilleure équipe que je pouvais rencontrer!

Une saison parfaite de A à Z
Avec l’équipe, je suis traitée comme un membre de la famille. Au début, je ne parlais vraiment pas en anglais et je disais seulement hello, thank you et good bye! Ils ont fait preuve d’une grande patience et de beaucoup de gentillesse à mon égard, soit d’accepter une Canadienne qui ne comprenait pas grand-chose la première année. Cette année-là, j’ai tout raflé, une saison parfaite! J’étais intouchable!  Sans oublier d’ajouter le Championnat du monde à Eagle River!

2012-13 : Deux en deux!
L’année dernière, je suis repartie avec Leighton Motorsports qui a une maison à Princeton (Minnesota) pour les coureurs et les mécaniciens. Nous avons un circuit de pratique à Elk River et je bénéficie aussi d’une entraîneuse privée (Emily Nowlan). J’ai gagné le Championnat national de l’ISOC en plus du Championnat du Monde à Eagle River une deuxième fois. Tout cela grâce à mon équipe, ma famille qui m’appuie et une personne qui est d’une excellente aide et motivation pour moi : le grand Marcel Fontaine!

2013-14 : Et cet hiver?
Je demeure présentement à Princeton au Minnesota pour commencer mes entraînements et me préparer. Je vise toujours la première place aux États-Unis! Je viendrai également disputer le Grand Prix de Valcourt, au Québec, avec l’équipe de mon père JFP Racing de La Doré.

On garde le contact
Je suis vraiment heureuse de pouvoir partager mes réussites avec vous via l’AdmdQ!  J’espère que vous me suivrez et m’encouragerez tout au long de l’hiver sur la page Facebook de l’Association des motoneigistes du Québec et dans le magazine Sports Motorisés. Je me ferai un plaisir de partager avec vous divers aspects de ma saison de snocross.

 

1335 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Amis Facebook