Commentaires fermés

10e anniversaire de l’Institut de conception et d’innovation en aérospatiale (ICIA)

aerospatiale

De gauche à droite : Roger Lincourt, directeur de la campagne majeure de financement, Secrétariat à la gouvernance et au développement organisationnel, ÉTS ; Normand Lalonde, directeur, Bureau du Fonds de développement et du Réseau ÉTS ; Pierre Dumouchel, directeur général, ÉTS ; Hany Moustapha, professeur et directeur, AÉROÉTS ; André Bisson, coordonnateur des partenariats avec l’industrie, Bureau du Fonds de développement et du Réseau ÉTS.

 

Plus de 150 personnes étaient présentes à l’École de technologie supérieure (ÉTS) le jeudi 20 mars dernier, afin de célébrer le 10e anniversaire de l’Institut de conception et d’innovation en aérospatiale (ICIA). Cette célébration s’inscrivait au programme du 4e cocktail réseautage annuel d’AÉROÉTS, en collaboration avec le Réseau ÉTS, l’association des diplômés. Étudiants, diplômés, professeurs et chercheurs, ainsi que de nombreux représentants de l’industrie aérospatiale montréalaise y ont participé.

« La mise sur pied de l’ICIA en 2004 s’inscrivait en tout point dans la mission de l’ÉTS et poursuivait un double objectif : répondre à un urgent besoin de main-d’œuvre spécialisée exprimé par le secteur de l’aéronautique, et offrir aux étudiants intéressés par le domaine un environnement où il leur serait possible de participer activement à des projets réels et d’acquérir une spécialisation. Grâce à la collaboration de l’industrie et du Service de l’enseignement coopératif de l’ÉTS, c’est plus de 2 800 stages qui ont été réalisés dans des entreprises aérospatiales au cours des 10 dernières années » a affirmé Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS.

L’ÉTS tenait d’ailleurs à souligner la contribution exceptionnelle de Pratt & Whitney Canada Corp. (P&WC) lors de la création de l’ICIA, en 2004, ainsi que pour l’embauche de plus de 1 000 stagiaires en 10 ans. Walter Di Bartolomeo, vice-président Ingénierie de P&WC, a rappelé la collaboration de longue date de l’entreprise avec les universités, et tout particulièrement avec l’ÉTS : « Nous poursuivons cette tradition avec fierté, dans le but de former la prochaine génération d’ingénieurs hautement qualifiés. »

Hany Moustapha, professeur et directeur du regroupement AÉROÉTS, a aussi fait l’annonce lors de cet événement de la création d’un Fonds de développement AÉROÉTS (FDAÉROÉTS). Le FDAÉROÉTS, sous la gestion du Fonds de développement de l’ÉTS (FDÉTS), recueillera des donations pour ensuite les redistribuer dans la communauté universitaire selon les besoins, avec l’emphase sur les projets visant à avancer la recherche et l’éducation en génie aérospatial, tels que l’octroi annuel de bourses d’études, de bourses spéciales de recherche aux cycles supérieurs, de prix d’excellence et le financement de projets spéciaux pour les étudiants.

AÉROÉTS, c’est :
· 54 professeurs, représentant 340 années d’expérience industrielle.
· Près de 1 000 membres étudiants au baccalauréat, à la maîtrise et au doctorat.
· 480 stages industriels par année.
· Environ 70 partenaires industriels et plus de 5 M$ en fonds de recherche annuels.
· 8 chaires et 14 unités de recherche spécialisées.
· L’Institut de conception et d’innovation en aérospatiale (ICIA).

 

aerospatiale2
De gauche à droite : Pierre Rivet, directeur du Service de l’enseignement coopératif ÉTS ; Walther Di Bartolomeo, vice-président, Ingénérie, Pratt & Whitney Canada ; Hany Moustapha, professeur et directeur AÉROÉTS, ÉTS ; Pierre Dumouchel, directeur général ÉTS.

 

-

Pas de mots clés

920 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Amis Facebook